top 2013 – Reno – Albums

Posted by

Nick Cave & The Bad Seeds – Push the Sky Away

Autant j’adore Nick Cave autant je ne m’attendais pas spécialement à grand-chose de ce nouvel album. Nocturama, Abbatoir Blues et Dig Lazarus, avaient tous les trois quelques bons morceaux mais ne sont pas dingues comme albums. Celui-ci c’est un peu le contraire, prises indépendamment les chansons ne percutent pas spécialement, mais ensemble elles forment un superbe album. Mon concert de l’année aussi, avec une setlist simplement parfaite. J’ai replonge dans toute sa discographie après cela et écouté Nick Cave plus que n’importe quel autre musicien cette année.

Pour qui ?

Les amateurs de vieux rockers qui ont encore la gnac, mais pas trop quand même.

Nils Frahm – Spaces

Je m’étais plongé dans “Felt” et “Screws” l’année passée, superbes de retenue. Parfait pour s’endormir le soir. “Spaces” est une toute autre bête, plus électronique, plus touffue, plus alambiquée, avec des morceaux de 17 minutes.  L’album est un peu inégal par moments et moins cohérent que ses précédents mais quelle démonstration de force. Il prouve également que notre ami Nils a plus d’un tour dans son sac. J’ai l’impression qu’il a un chef d’œuvre en lui ce garçon. J’envie fort ceux qui ont eu la chance de le voir cette année.

Pour qui ?

Les binoclards qui ne crachent pas sur un bon morceau instrumental de 10 minutes au piano. Billoune & Sylvoune.

Bill Callahan – Dream River

The only words I said today are “Beer” and “Thank You”. Beer….. Thank you…. Beer…. Thank you…..

Personne d’autre ne parvient a aussi parfaitement décrire une ambiance, une humeur, avec aussi peu de mots. Je l’avais réellement découvert avec Apocalypse (je connais quasi rien de Smog) et celui-ci est dans la continuité. Chansons folk dépouillées avec la belle voix grave de Bill qui parle plus qu’il ne chante, contant ses histoires de désillusion et livrant son regard sur le monde. En plus ce con s’est tape Cat Power et Joanna Newsom (a leurs belles époques). Quelle idole. Il sort un album remix de versions dub de Dream River dans quelque semaines.

Pour qui ?

Les vieux cowboys desabuses.

Moonface – Julia with Blue Jeans on

A la surprise générale, mon top de l’année contient un album de Spencer Krug ! Je vous entends ricaner. Encore une belle réussite donc, et je pense même qu’il est meilleur que ses deux précédents qui avaient pourtant figure dans mes tops 2011/2012. Piano solo cette fois, chansons d’amour, amateurs de riffs rentrez chez vous. Sauf que le Spencer est un pianiste assez accompli. Je dirais même que si on enlevait la voix des morceaux et qu’on ajoutait un peu de production ca pourrait presque passer pour du Nils Frahm par moments. Et puis il a toujours son coffre d’image sous le bras. Fini par contre les textes cryptiques et les dragons/lépreux/lunes, ici tout est direct, ce qui est un changement de cap assez radical (quoiqu’entame sur le précèdent). Certains passages sont un peu sucres, de son propre aveu, mais le tout est très beau et bien assume.

Pour qui ?

Les fleurs bleues mélomanes qui s’assument.

Scout Niblett – It’s up to Emma

On l’attendait depuis longtemps le nouveau Scout, le dernier datait déjà depuis 2010. Pas l’impression que grand monde l’ait écouté malheureusement pour elle… et malheureusement pour tout le monde parce que c’est un très bel album. Entre la première et la dernier chanson elle passe par toutes les étapes post-rupture, toujours avec sa voix de femme enfant tantôt tendre tantôt hargneuse. De la haine (“Gun”) a la supplique (“What can I do”). Je ne pense pas qu’elle convaincra ceux qui ne l’aimaient pas deja avec cet album, mais il contient parmi les meilleurs choses qu’elle ait faites a ce jour… et notamment la dernière chanson (what can I do) qui me déchire a chaque fois.

Pour qui ?

Ceux qui aiment les petites femmes avec de grosses guitares.

James Blake – Overgrown

Une de mes belles surprises de l’année. Je n’avais percute ni a ses EPs ni a son premier album donc je ne me suis pas rue sur ce nouveau. Puis une collaboration avec Chance the Rapper (que j’affectionne beaucoup) est sortie de nulle part et m’a donné envie d’écouter. et wow. Production incroyable, chansons magnifiques. Je pense qu’il parvient enfin a mêler son amour du son (qu’il travaillait sur ses premiers EPs) avec des structures mélodiques efficaces (essaye mais pas très réussi sur le 1er album). Mon plus gros regret musical de 2013 c’est de l’avoir loupe lors de son passage à Montréal. C’est agréable d’écouter quelque chose d’aussi moderne et novateur. Ces chansons n’auraient pas pu être composées a une autre époque.

Pour qui ?

Amateurs de basses avec un cœur de soul.

Queens of the Stone Age – Like Clockwork

Voilà une autre belle surprise. Qui aurait cru que QOTSA sortirait un truc super cette année ? Songs for the Deaf était génial, quelques bons morceaux sur les autres albums mais pas spécialement de quoi me sustenter, les trucs précèdent avec le tout nu du pukkelpop et Kyuss pas trop pour moi. Et puis Like clockwork. Un super album rock couillu basique mais terriblement accrocheur. J’aime beaucoup bosser avec ce disque en fond.

Pour qui ?

Ceux qui aiment quand ca sent un peu le (vieux) cuir.

Bombino – Nomad

Certaines mauvaises langues disent que le gars des Black Keys a un peu trop glisse ses grosses paluches partout sur ce disque mais je ne mords pas. J’adore les sons, les rythmes, le chant lancinant. Je ne connais rien au desert blues malien donc je me passerai de commentaires si ce n’est que cet album est entêtant, enjouant, réconfortant (comme le lait?) en ces mois d’hiver. Si ca se trouve il raconte juste qu’il encule les occidentaux bobos intellos qui écouteront son disque aseptise par Auerbach mais je m’en fou, c’est cool man.

Pour qui ? 

Voyageurs amateurs de guitare blues et sons exotiques.

Chelsea Wolfe – Pain is Beauty

Et maintenant mesdames et messieurs, la reine de la fête, la comique troupiere vedette, la petite princesse du rire, voici Chelsea Wolfe qui va vous interpréter les titres de son nouvel album a succes “Pain is Beauty” ! Je vous accorde que son image sombre/gothique et le nom cliche de son album prêtent a rire (bien malgré elle) mais j’ai toujours eu un petit penchant pour ce le dark side Puisque Xiu Xiu semble avoir pris un rail (bite dans le cul?) de trop et sombre dans l’auto-parodie et que Zola Jesus s’est repose sur ses lauriers cette année (hormis un fort bel album de réinterprétations de ses chansons avec des instruments a corde, que je conseille aux amateurs curieux), et bien Chelsea assure le service avec son meilleur opus. Belles atmosphères sombres et électroniques avec sa belle voix, douce et envoutante, c’est tout ce qu’il me faut. Je ne suis quand même pas prêt de l’inviter à boire un pot. Pour info, je l’ai vue cette année et elle s’entoure de bougies et d’un crane sur scene.

Pour qui ?

Ceux qui aiment pleurnicher et méditer sur la beauté qu’on peut trouver dans la douleur.

Darkside – Psychic

En parlant de dark, voici Darkside, Mon album électro de l’année. J’aimais deja bien quelques trucs de Nicolas Jaar, ce qui a attiré mon oreille vers ce projet, mais je ne connais pas son acolyte. Magnifiques longues progressions d’ambiance, avec une belle claque quand les percussions arrivent enfin. J’aime aussi beaucoup bosser sur cet album.

Pour qui ?

Psychobeat Lovers.

Teho Beardo & Blixa Bargeld – Still Smiling

Pas de nouveau Einsturzende Neubauten a l’horizon a ce que je sache, mais Blixa a sorti une cool collaboration cette année. En véritable homme du monde il y chante en italien, en anglais et en allemand de son beau baryton de Blixa sur fond d’une musique retenue et inquietante.

Pour qui ?

Polyglottes industriels.

Matthew E White – Big Inner

Petit ovni de l’année pour moi, l’homme orchestre Matthew E White. Vraiment un album bizarre, confondant, dans lequel il melange le rock/pop, le gospel, le carnaval, le blues. Sorti a cheval sur 2012 et 2013 l’album semble être passe un peu inaperçu. Je l’avais téléchargé, un peu écouté puis mis de cote. Et puis a chaque fois qu’une chanson passait avec mon ipod en shuffle je me prenais a mettre plus fort. Il se passe tellement trucs dans sa musique. Je ne pense pas avoir encore bien compris cet album,  mais je l’aime beaucoup.

Pour qui ?

Gratteux spirituels.

Sigur Ros – Kveikur

Super album, super concert, super inattendu parce que j’avais moyen aime Valtaari (contrairement a Johnny). Certains morceaux immenses dans pour lesquels Jonsi a du  se faire greffer une nouvelle paire de couilles je pense. J’adore ce son beaucoup plus lourd.

Pour qui ?

Tout le monde aime un bon Sigur Ros.

Reno
Latest posts by Reno (see all)

Leave a Reply