Top 2015 – Maurice

Posted by

Après trois années passées à écouter Classic 21 entre deux coups de disqueuse, j’ai doucement recommencé à écouter des disques en 2015. Mais ça n’a pas été simple de décrocher comme ça, d’un coup, sans recevoir l’approbation rassurante de Marc Ysaye ou de Patrick Bauwens entre les écoutes.

Il y a donc beaucoup de (que des?) vieilleries dans cette courte liste, entrecoupées périodiquement par quelques bons disques de Dire Straits et de Pink Floyd pour me sentir à la maison, et majoritairement teintées de blues et de slide guitar que j’ai commencé à apprendre cette année. J’espère qu’elle ne vous paraîtra pas trop monotone, 2016 sera plus frais (enfin j’essaierai).

Première découverte pour moi de l’incroyable guitariste au triste destin Peter Green (à propos duquel j’écrirais bien un peu plus un jour) dans la période blues de Fleetwood Mac (fin des années 60, avant les années Stevie Nicks). Comme Piet j’ai un peu peur de me gourer en écrivant trop, mais c’est une période super intéressante avec “l’import” anglais du blues de Chicago, plein de trucs à écouter. Plusieurs albums sont cool mais prenons le premier “Fleetwood Mac”, et la première chanson avec un slide bien gras “My heart beat like a hammer (Take 2)”, ou la reprise au piano de “Hellhound on my trail” de Robert Johnson. On a l’impression d’être avec eux dans le studio, c’est chouette. (ces albums ne sont pas sur spotify donc j’ai mis deux autres, mais ça vaut le coup de le trouver)

Pour rester dans le thème, j’ai aussi beaucoup écouté Mike Bloomfield, un autre guitariste de l’ombre complètement super. Pour le situer mieux, c’est lui qui est derrière le tournant électrique de Dylan. Sur la photo, au fameux Newport Folk Festival de 1965, c’est lui le crollé à gauche).

Pour le découvrir, j’ai beaucoup réécouté “Highway 61 revisited” en me concentrant plus sur la guitare, mais pour aller plus loin, comme c’est surtout un accompagnateur, c’était un peu plus compliqué.

J’ai trouvé un cool album genre “best of” qui s’appelle “From his head to his heart to his hands” que je suis encore en train de découvrir, super. Les trois premiers morceaux sont des enregistrements de son audition pour John Hammond en 1964 (producteur de Dylan entre autres), ça calme.. et j’aime bien quand il dit “I just want you to know I’m signing you” à la fin de la troisième (“Hammond’s Rag” qui est incroyable)

Autre album dans la même veine, “Super Session” de lui, Alan Kooper (lui aussi c’est de la bande à Dylan, c’est le gars à droite sur la photo du dessus, à l’orgue) et Stephen Stills. L’album est en fait l’enregistrement d’une jam session entre eux qui a duré 2 jours (si j’ai bien compris), avec Bloomfield jouant le premier jour (face A) et Stills le second (face B). C’est instrumental, plus jazzeux, mais c’est vraiment cool. C’est peut-être biaisé par l’histoire, mais je trouve qu’on reconnait vraiment le son de Highway 61 par moment. J’aime beaucoup “His holy modal majesty” mais je crains qu’elle n’en gonfle certains 🙂 (attendre au moins la partie de Bloomfield, après celle de Kooper).

Je suis encore en pleine exploration de sa musique (je commence seulement à découvrir le “Paul Butterfield Blues Band” et “Electric Flag”) donc j’espère pouvoir écrire un peu plus un jour.

Après j’ai beaucoup écouté J.J. Cale, ça ne fait jamais de mal. Surtout l’album “Shades” que j’adore, c’est celui avec “Mama don’t”.

J’écoute aussi beaucoup les vieux blues pour un peu essayer de faire la différence entre les Blind-, -King, Johnson, Skip, et Willy, pas simple, mais on y trouve plein de trucs géniaux. Il me faudra plusieurs mois pour pouvoir en parler un peu mais une chanson m’a vraiment botté dans une anthologie de Blind Willie McTell, “Dying Crapshooter’s Blues”. Le son est un peu pourri évidemment, mais je la trouve incroyable, différente des 12 bar blues qui remplissent cette époque, en mineur, émouvante et tout, je l’écoute tout le temps.. Beaucoup d’autres de lui sont super d’ailleurs (“Lay some flowers on my grave”). J’écoute aussi beaucoup Lightnin’ Hopkins qui était à première vue assez insupportable et imbu, mais j’adore quand même.

En vrac, j’ai réécouté aussi le premier album d’Amy Winehouse “Frank”, après avec vu le documentaire “Amy” (qui est très bien). Beaucoup d’anciens Ry Cooder aussi (“Into the purple valley” est cool avec “Taxes on the farmer feeds us all” que j’ai souvent écoutée). Et puis des Rolling Stones (Beggars Banquet et Exile, mais là on retombe chez Classic 21).

Côté Français, j’ai écouté Feu! Chatterton que j’aime beaucoup (“A l’aube” par exemple) et alors un type avec une chanson très énervante m’intrigue, c’est “Vianney”. Je l’ai vu à la télé reprendre “J’ai dix ans” avec Souchon, et je trouve qu’il cartonne à la guitare. J’ai un peu écouté son album et c’est assez pénible, mais qui sait, ce sera peut-être bien un jour!

http://mytaratata.com/taratata/500/video/5898/alain-souchon-vianney-j-ai-10-ans-2015/

Voilà pour mon année 2015!

 

Maurice
Maurice

Latest posts by Maurice (see all)

6 comments

  1. Grazie Maurizio pour cette intro Blues! Je vais aller écouter un peu de Skipblindwilly Johnson, tenter du Fleetwood Mac (j’ai toujours cru que c’étaient des ringards), du Bloomfield et JJ Cale. De Ry Cooder, j’avais beaucoup écouté Boomer’s Story et Borderline, mais je connais pas encore Into the Purple Valley. Pour Chatterton, j’ai plus de mal, mais comme il se retrouve dans ton top, celui de Sylvain et celui de Reno, il va falloir que je leur donne une chance…

  2. Vive Chatterton! franchement c’est le meilleur truc francais en francais que j’aie entendu depuis quelques temps. Moi Fleetwood Mac j’aime bien les annees Stevie Nicks en fait. Je t’avais dit que je les avais vu en concert l’an passe ? C’etait super! Ils ont joue tous leurs tubes ringards. Ringards mais bons. Tres bons. C’est con mais je pense que c’est la premiere fois que j’entendais JJ Cale. Je l’ai toujours mis dans le meme sac que Dire Straits. En ecoutant je ne suis pas certain que j’avais vraiment tort en fait. C’est le genre de blues de stade sans les tripes qui me fait un peu chier. Blind Willie et Lightnin, voila qui est bien mieux! J’adore Blind Willie. Je connaissais pas ces morceaux. tres tres cool mec. Faut que t’apprennes a chanter comme ca quand tu seras aux chtates.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *