At the Drive-In @ Ancienne Belgique 01/04/2016

Posted by

La soirée qui aurait rendu Reno malade!
D’un côté, à l’Ancienne Belgique, At the Drive-In, reformé après 15 ans de séparation.
De l’autre côté, au Botanique, Animal Collective.
Heureusement, étant à Montreal, il n’a pas du faire ce terrible choix, et n’aura vu aucun des deux.
Pour moi, il n’y a eu aucune hésitation 😉

Donc, dans l’épisode précédent, At the Drive-in, au sommet de sa gloire, avec la sortie de Relationship of Command, en 2000, dans la foulée d’une tournée, laissée inachevée, se sépare, en 2001.

15 ans plus tard, me voilà devant l’Ancienne Belgique, avec des attentes irréalistes et l’appréhension de les voir déçues.

Les Butcherettes ouvrent la soirée. Blablabla on s’en fout. Suivant.

Les voilà qui montent sur scène! Omar Rodriguez-Lopez, Cedric Bixler Zavala, le gars qui tape avec des bout de bois sur des caisses, et celui qui joue la guitare à 4 cordes. Jim Ward a décidé en dernière minute de rester à la maison, et est remplacé par cet autre type qui gratte une planche à 6 cordes. Je ne sais pas si c’est pour une histoire de fer à friser ou de poupée vaudou égarée.

Tout de suite, je voudrais casser le suspense. Un concert de At the Drive-In, ça commence avec Arcarsenal et ça termine avec One Armed Scissor. Entre les deux, quasiment tout l’album Relationship of Command, et quelques plus anciens morceaux. Pas de nouveautés, par contre Bixler parle d’un nouvel album. Faut-il le croire? J’aurais tendance à dire non.

Donc tout de suite ça balance fort. A gauche, Rodriguez-Lopez fait aller sa guitare comme un Jimmy Page, au centre, Bixler saute du haut des amplis, s’étrangle avec le cable du micro, se déhanche comme un possédé et direct se jette dans le public.

Ils n’ont rien perdu en énergie et en talent. Faut dire, que c’est pas des Fred Durst qui jouent à Yatzee, sur les chiottes, depuis 10 ans. Mars Volta les a gardé affutés. Peut-être même qu’ils sont plus pros qu’avant, tout en restant sauvages?

Devant, ça saute grave, et les refrains sont repris en coeur. Personellement, je n’ai jamais compris un mot de ce qu’ils criaient.

Un petit mot sur les attentats de Bruxelles. Peace & Unity.

Invalid Litter Dpt et Enfilade. Bixler sort le mélodica.

One Armed Scissor en rappel. “I think you might know this one” qu’il dit!

A part l’absence de Jim Ward et de sa voix de gueulard, il n’y a vraiment rien à redire. Ils jouent tout ce qu’on peut espérer qu’ils jouent et le font à fond la caisse. Ca donne envie de gueuler dans un groupe et d’avoir encore des cheveux. Et tous ceux qui disent le contraire sont des pisse-vinaigre ou des fans de Animal Collective.

OK, je suis un peu de mauvaise fois, mais putain, c’était bon.
Pour comparer avec il y a 15 ans :

Johnny

Amateur de cuir et de sueur, de bruit et de silence, de voyages acoustiques et de violence harmonique. J'aime aussi le cinéma qui ne parle pas et celui qui parle beaucoup, les images qui interrogent et la littérature qui fait mal aux yeux.

Latest posts by Johnny (see all)

One comment

  1. Sachez Johnny que je n’aurais pas hesite une seule seconde entre ces deux concerts. Je suis toujours un melange de colere et jalousie de ne pas parvenir a les voir.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *