Top 2016 – Johnny

Posted by

Pour moi, 2016, c’est l’année du recyclage. Surtout des valeurs sûres, et quand même quelques nouveaux venus.
Pas très cuir, mais j’ai reçu quelques gifles musicales quand même, qui j’espère vous feront mal à vous aussi.

Nick Cave & The Bad Seeds – Skeleton Tree

Le film ‘One more time with feeling’ m’a coupé le sifflet. Par contre les morceaux de l’album ‘Skeleton Tree’ présentés dans le film, m’avaient laissé sceptique dans un premier temps, avec des paroles parfois simplistes, comme dans ‘I need you’, avec Nick Cave la voix presque absente, là où il est généralement habité.

Et puis au fil des écoutes, j’ai commencé à accrocher à la fragilité de sa voix, au nouveau Nick Cave :

Beaucoup de noirceur sur l’album évidemment, mais malgré tout, des morceaux comme ‘I need you’ et ‘Skeleton Tree’ respirent un peu plus. Et sur le sublime ‘Distant Sky’, on s’envole carrément, sur la voix de cette chanteuse qui ne manque jamais de me faire pleurer. Déchirant.

Leonard Cohen – You want it Darker

On reste sur du lourd, avec l’album d’adieu de mon chanteur préféré. Après le décevant ‘Popular Problems’, le sombrissime ‘You want it darker’ remplit parfaitement son contrat, avec la voix d’outre tombe de Leonard, et des arrangements minimalistes. La noirceur de l’album malgré tout régulièrement mitigée par la douceur d’un choeur, ou la caresse d’un violon. Une sortie de scène grandiose.

Sisters of Mercy – First and Last and Always

Le groupe des eighties nommé d’après la chanson de Leonard Cohen m’a obsédé par sa noirceur (promis, après j’arrête) et dans le même temps, par son énergie dansante. Attention batterie paf paf typique et lunettes noires.

Adam Green – Aladdin

On passe à quelque chose de plus léger, le merveilleux film en carton d’Adam Green, sur le thème d’Aladdin. Des couleurs criardes, de jolies filles, une imagination sans limite, et sa voix nonchalante. Un de mes meilleurs concert de l’année. Et un de mes films de l’année, pour un film libre et jouissif. Il s’éclate comme Mélies aux premiers jours du cinéma, avant son format actuel. Enfants non admis.

Le film en entier est disponible sur Youtube, ci-dessous :

Angel Olsen – My Woman

En fait, j’écoute surtout en boucle ‘Shut up Kiss me’, et son clip super fun, et le joli visage d’Angel.
Mention spéciale sexy attitude et palme d’or du patin à roulette.
Par contre, en concert, elle m’a un peu cassé les couilles. Billen pourra confirmer.

Chassol – Big Sun

Ma claque de l’année, Chassol, vu aux Feeerieen sur les conseils de Lio et Vainvain. Le film sur grand écran, Chassol et ses claviers, un batteur, et une ambiance de feu, pour une mise en musique du quotidien. Comme Rainman, qui compte tout ce qu’il voit, Chassol met en musique tous les sons qu’il entend. C’est obsédant.
Il faut prendre le temps de rentrer dedans, juste un tout petit effort.

Big Sun à l’Ancienne Belgique :

Indiamore :

Imarhan – Imarhan

Découvert aux Feeerieen également, un groupe de rock touareg qui claque.

La Femme – Mystère

Bon, je n’ai pas vraiment écouté tout l’album, parce qu’ils me gonflent un peu, mais le morceau ‘Où va le monde’ a l’insolence d’un morceau de caca qui brille sous le soleil de l’été. Et ça suffit. Je ne serai plus la bonne poire, c’est sympa comme phrase, non? Palme d’or franchouillarde, faut vraiment boire des demis à 8€ pour faire des trucs pareils.

Simon Joyner – Skeleton Blues

Depuis qu’on a découvert Simon Joyner par hasard à la Médiathèque de Braine, avec l’album ‘Heaven’s Gate’, quand on avait 16 ans, il n’a pas changé. Simple, discret. L’album ‘Skeleton Blues’ sorti en 2006, est au moins aussi mieux que les autres. Enfin, moi j’adore.

Boubacar Traoré – Kongo Magni

Blues Malien bien connu. Ici un petit coup d’accordéon pour Vainvain, en souvenir d’Eleni.

J’ai encore envie d’ajouter un bonus australien :

The Avalanches

Et plus ancien :

RTBF3 – Sensations

Une série de 4 épisodes de la RTBF3/Musique3, qui s’attache à faire apprécier la musique classique aux néophytes.
Fantastique, mais je ne sais pas où vous pourrez le trouver 🙂
Pour compenser, voici la vidéo d’un vieil homme :

Johnny

Amateur de cuir et de sueur, de bruit et de silence, de voyages acoustiques et de violence harmonique. J'aime aussi le cinéma qui ne parle pas et celui qui parle beaucoup, les images qui interrogent et la littérature qui fait mal aux yeux.

Latest posts by Johnny (see all)

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *