top 2012 – Reno – Albums

Anais Mitchell – Young Man in America

Hadestown était incroyable mais plus un moins un OVNI avec son style comédie musicale et toutes ses guest stars. Young Man in America prouve qu’Anais sait faire un superbe album toute seule comme une grande aussi. Beaux textes sociaux sur l’envers du décor américain, le tout accompagné d’une guitare sèche rythmée, et de sa voix de femme-enfant.

Chelsea Wolfe – Unknown Rooms (A collection of acoustic songs)
J’ai découvert son album de 2011 au début de cette année et si j’avais su, il aurait probablement été dans mon top l’année passée. Chelsea Wolfe ressemble un peu à la cat power des débuts mais en plus hantée. Album très dépouillé comparé à Apokalypsis (que je recommande très fort au cas ou vous ne l’auriez pas compris), ce qui renforce les comparaisons. Je la vois enfin dans deux semaines, je trépigne.
Doldrums – Empire sound EP
Juste un EP en 2012 et un album a paraitre en 2013. La chanson sur la compile est peut-etre ma préférée de l’année 2012, en tout cas la plus grosse claque. Basés à Montréal et surtout axés sur les jeux de percussions-voix je les ai vus plusieurs fois cette année et c’est un des meilleurs concert dansant du moment. S’ils négocient bien le virage de l’album, 2013 pourra etre leur année comme 2012 a été celle de Grimes. Ils sont sur le meme label d’ailleurs (Arbutus)
Gonjasufi – MUZZLE
Personne n’en a parlé de cet album car ce n’était soit-disant qu’un mini album/EP mais il est presque aussi bon que a Sufi and a Killer si vous voulez mon avis. En plus il l’a réalisé sans Gaslamp Killer qui avait fait toutes les instrus du précédent, preuve que notre bonhomme sait voler de ses propres ailes. Il y a des rumeurs de A Sufi and a Killer 2 pour 2013.
Gaslamp Killer – Breakthrough
Tiens, quand on parle du loup… voici justement le DJ de A Sufi and a Killer ici en “solo”. Entre guillements car il y a beaucoup d’invités. Ca part dans tous les sens comme album, avec des bouts hip hop, electros, indiens, … mais toujours cette ambiance enfumée qui me plait tellement
Hot Chip – In our Heads
J’ai toujours aimé les singles electro-rock dansants de Hot Chip mais tout ce qu’ils ont fait jusqu’a maintenant palit devant cet album. Je ne sais pas m’empecher de bouger comme une tarlouze des que j’entends Motion Sickness ou Flutes, ou encore le faux R&B/BoysBand de Look at Where We Are. Il en faut pourtant beaucoup pour que j’accorche vraiment à des sons plus électros. En fait, Hot Chip, c’est le New Order des années 2000-2010, sans les egos (pour l’instant).
Japandroids – Celebration Rock
Un de mes meilleurs concerts de l’année. Un album de rock garage sans prétentions qui donne envie de chanter tous les refrains avec eux. Je sais pas pourquoi mais la formule duo guitarre-batterie donne souvent un résultat beaucoup plus couillu qu’un groupe complet quand c’est bien fait (Blood red shoes, white stripes, 2G). J’étais un peu sceptique au début et je pensais préférer leur premier mais j’avais tort, celui-ci est vraiment meilleur.
Liars – WIXIW
Gros changement de direction pour Liars (a qui certains d’entre nous doivent leurs acouphenes). Album beaucoup plus drone et electronique. Tout est dans les textures et les repetitions et une fois de plus, en ce qui me concerne, c’est très réussi.
Lower Dens – Nootropics
Probablement mon album de l’année si je devais en choisir un. Je ne compte plus le nombre de fois que je me suis endormi avec. Je ne parviens pas à mettre le doigt sur ce qui me plait tellement, je pense que c’est cette ambiance nocturne, mysterieuse, mélancolique, qui plane sur tout l’album. Brains (sur la compile) m’a pas mal estomacée la 1ere fois que je l’ai entendue. Donnez-lui un petit peu de temps.
Moonface – Heartbreaking Bravery
Pour moi, une année n’est pas normale s’il n’y a pas un album de Spencer Krug dans mon top. Je pense qu’il y figure chaque année depuis 2005 avec l’un de ses groupes (Wolf Parade, Sunset Rubdown, Swan Lake, Moonface). Cette année il s’est associé à un groupe instrumental finlandais. Idée à la con mais qui donne des résultats. Et toujours cette voix, qui pour des raisons que je ne m’explique pas me touche toujours vachement. Pour les amateurs (c’est à dire moi), je recommande aussi vivement d’écouter “Send Me an Angel” et “I’m not the Man I used to be” tirés de sa session live aux studios Breakglass de Montreal. Ca le fait.
 Nils Frahm – Screws
Je ne connais rien à la musique classique mais ce gars maitrise pas mal. Ses compositions sont exclusivement au piano, qu’il traffique en mettant du feutre sur les marteaux pour étouffer les sons et en plaçant le micro d’enregistrement à quelques millimetres. Le resultat c’est une ambiance super intime, ou on peut entendre ses respirations et toute la piece. C’est assez magnifique. Si vous aimez je vous conseille vivement son album “Felt” de l’année passée aussi.
Parenthetical Girls – Privilege I-V
Pas vraiment un album 2012 mais plutot une collection de 5 EPs, démarée en 2010 et enfin achevée cette année. Petites perles pop-baroque avec le chanteur qui s’egosille de plus en plus comme Morrissey. Grand ami de Xiu Xiu, Frog Eyes et compagnie, pour vous situer.
Porcelain Raft – Strange Weekend
Encore un truc de PD diront certains, mais j’aime beaucoup. Petit cote pop année 80 assumé aux synthés et boites à rythmes.
Sharon Van Etten – Tramp
Sharon, Sharon, Sharon… que dire de plus. Beaucoup de petites gonzesses à la guitare dans mon top cette année. Epic, son album précédent, laissait présager de grandes choses et nous y voilà. Celui-ci est produit par un des gars de National et sonne du coup beaucoup moins artisanal. La production est plus aboutie, enlevant un peu du cachet du precdent, mais face à des chansons comme Give Out…
TOPS – Tender Opposites
Petite production locale pour terminer. Petites chansons sucrées nappées de synthé d’un petit groupe Montréalais. 20 ans tout au plus, une chanteuse à croquer et un guitariste à frapper. Je n’en pensais pas grand chose au début (mis à part leur chanteuse, miam), mais à force de les voir et d’entendre certains morceaux je me suis mis à beaucoup aimer, leur réservant la deniere place de mon top.

top 2011 – reno – albums

Austra – Feel it Break

Groupe de Toronto qui crée une sorte d’électro pop assez accrocheuse. Cet album a quelques tubes en puissance, mais qui je pense ne perceront pas encore dans le grand public (encore un peu trop arty et ils n’ont pas les moyens d’une campagne marketing agressive). Par contre s’ils font un 2e album de cette trempe et accouchent d’un tube a la MGMT ils rempliront des grosses salles d’ici peu.

Wugazi – 13 Chambers

Un Mashup entre les instrus de Fugazi et le flow du Wu Tang Clan. Seulement ils n’ont pas juste mélangé deux albums comme sur le Grey Album de Danger Mouse, ils ont balaye dans tout le répertoire des deux groupes pour trouver ce qui fonctionnait bien et recréer quelque chose de neuf. Et ça claque. Un peu comme si Blakrock n’avait été fait qu’avec le WuTang comme invite et était réussi.

Bill Callahan – The Apocalypse

Superbe album de folk du chanteur de Smog. Instrumentations simplistes, guitare sèche et tambour, mais des chansons parfaites. J’ai jamais trop accroche a Smog, je les trouvais un peu ennuyeux, je vais peut-être devoir réessayer après ça. Je l’ai trouvé dans une solde a Las Vegas et acheté sur base de bons échos. Vraiment pas déçu.

The Mountain Goats – All Eternals Deck

Un de mes groupes de l’année. Je les aimais bien avant, sans être un inconditionnel. Après les avoir vu deux fois cet été je suis maintenant à la recherche de leurs 14 albums. All Eternals Deck est leur petit dernier. “Damn these Vampires” et “Estate Sale Sign” sont mes préférées mais tout l’album est superbe. Par contre, comme les précédents, il faut vraiment lui donner toute son attention, pas vraiment un album de musique de fond.

Kurt Vile – Smoke Ring for my Halo + So Outta Reach

aaaaaaaahhh Kurt… notre amour a démarré il y a déjà plus de deux ans alors que j’arpentais les rues de Florence en écoutant « God is Saying this to you ». Il a encore sorti un super album cette année et ensuite un très bel EP de restes (So outta Reach). Je l’adore mais je regrette déjà un peu le cote simple, répétitif, somnambule de ses premiers disques.

Grimes – Darkbloom

Un peu la cousine Montréalaise d’Austra. Sauf que ce serait le genre de cousine moche et asociale qui reste terrée dans sa chambre a bidouiller sur son ordi et ses samplers. Un super album cette année, « Geidi Primes », et un album partage avec D’Eon, « Darbloom ». D’eon est un autre groupe Montréalais (qui n’en vaut pas vraiment la peine je trouve), mais la face de l’album construite par Grimes est terriblement entêtante. Elle sort un nouvel album en Janvier et je pense qu’on entendra beaucoup parler d’elle en 2012

The Men – Leave Home

De loin mon album gueulant de l’année. Comme l’a si bien décrit john il y a quelques temps dans un mail, “Un bon mélange de Crystal Antlers et de Fuzztones“. Ils en sortent deja un autre en Mars, toujours sur le label Sacred bones (qui devient vraiment un des meilleurs du moment avec Zola Jesus, Psychic Ills, Amen Dunes et Cult of youth… qui ont tous sortis des bonnes choses cette année mais il faut faire des choix)

Wye Oak – Civilian

La chanson titre, “Civilian”, est tellement belle qu’on en oublie parfois tout l’album qui se cache autour. Dommage parce qu’il en vaut vraiment la peine. Voix de femme un peu cassée sur des guitares électriques délicates. Ça manque parfois d’un peu plus de vie (ca frôle légèrement l’album Starbucks, sans vraiment tomber dedans non plus), mais dans l’ensemble c’est excellent.

King Creosote & John Hopkins – Diamond Mine

Celui-ci m’a pris par surprise. Qui aurait cru que mélanger un chanteur a texte (guitare/piano) et son gros accent Ecossais avec un artiste électronique puisse donner de si belles choses ? Le gars de Beirut l’aurait cru surement car ca me rappelle parfois ses expérimentations un peu plus électroniques sur le 2e disque de March of the Zapotec (trop de ukulélé tue le ukulélé). Tout comme Wye Oak, j’ai ete scotche par une chanson immédiatement (“bubble”) et le reste s’est révélé petit à petit. Donnez-lui un peu de temps. Sauf john, ce n’est pas la peine.

Moonface (a.k.a. Spencer Krug) – Organ Music (Not Vibraphone like I’d hoped)

Cela fait 7ans je pense que pas une année ne passe sans que Spencer Krug ne soit quelque part dans mon top, que ce soit avec Wolf Parade, Sunset Rubdown, Swan lake ou maintenant Moonface. Projet très différent de ce qu’il a pu faire auparavant, base surtout sur un orgue, et non un vibraphone comme il espérait a la base. Il a toujours le don de glisser de ses expérimentations vers de solides mélodies.

Blackout Beach – Fuck Death

Projet solo de notre ami Carey Mercer de Frog Eyes. Je pense que son esprit est de plus en plus tordu et j’adore. Mais je pense que je serai tout seul sur celui-ci. Peut-être Sylvain qui aime certaines choses de Froggy.

Clap your Hands Say Yeah – Hysterical

Je pense que personne n’attendait quoi que ce soit de Clap Your Hands Say Yeah. Autant le 1er album était génial, et ma copie pue probablement encore le foutre de pilouze (je te l’offre Pierre), autant tout le monde s’était désintéresse d’eux dès le 2e album. Et puis voila, un super album surprise sorti de nulle part. Peut-être pas aussi efficace immédiatement que le 1er mais surement aussi bon a long terme, laissez lui sa chance…

Destroyer – Kaputt

Un album très très diffèrent de tous ses précédents et j’avoue qu’il m’a fallu du temps pour m’habituer a ce $#%^ de saxo dans toutes les chansons. On est loin du son plus rock de Rubies ou Trouble in Dreams. Même si certains passages restent beaucoup trop mielleux à mon gout (“Blue Eyes”) l’ensemble de l’album me plait énormément maintenant. Ca fait presque un an qu’il est sorti et je le réécoute régulièrement. Le final Bay of Pigs de plus de 10 minutes est un must (et génial a son concert cette année)

Snowman – Absence

Premier album d’un groupe d’australiens relocalises entre Londres et Reykjavik. De ce que j’ai compris ils sont déjà séparés. Dommage parce que cet Absence est un putain de bon album bien trippant. La succession des trois premières chansons est juste dingue.

John Maus – We must Become the pitiless censors of ourselves

J’avais écouté un CD de John Maus il y a quelques années et c’était un rien trop le bordel pour moi. Il semblerait qu’il ait mis un rien plus d’ordre dans ses idées cette fois et ca donne des chansons énormes, principalement nappées de synthé. Believer que j’ai mis sur la compile est géniale, et je vous recommande particulièrement “And the Rain” qui traite de la capture de Ben Laden ou encore “Copkiller” dont le titre représenté plutôt bien le contenu.

Stephen Malkmus & The Jicks – Mirror Traffic

Certainement le meilleur album de Stephen Malkmus avec les Jicks, et probablement son meilleur post-pavement (on verra a plus long terme face a son premier album solo). Ca ressemble a de l’excellent Pavement. Ni plus, ni moins. En plus il y a une chanson géniale qui s’appelle Forever 28 et certains d’entre nous ont 28 ans. Trop cool non ?

Man Man – Life Fantastic

Probablement le meilleur groupe live actuel. Si vous avez la chance de les voir ne les ratez surtout pas. Meilleur concert 2011 sans hésitations. Ils sont souvent assimiles a une version plus moderne et rock de Tom Waits. Leurs albums précédents étaient un joyeux bordel un peu « hit and miss » mais j’accroche super bien a celui-ci. Piranha Club fut ma chanson de l’été, accompagnée d’une petite danse dont Émilie pourra témoigner (seulement je n’ai pas mis celle-là sur la compile car elle n’est pas super representative)

The Antlers – Burst Apart

Peut-être l’album de l’année ? Je pense en tout cas que c’est celui que j’ai le plus écouté. Hospice, leur précèdent, était déjà superbe mais je pensais à l’époque que c’était plus des « one album wonder ». Ici le son est beaucoup plus gros et confiant, les rythmes plus varies, comme si sur le premier ils n’osaient pas trop et puis ils se seraient dit après tout on s’en fou.  Superbe.

 

top 2010 – Reno – albums

 

Perfume Genius – Learning

Quelque part entre le Seven Swans de Sufjan Stevens et Elliott smith.


Zola Jesus – Stridulum

Hantant et experimental comme un bon Xiu Xiu.


Deerhunter – Halcyon Digest

J’ai pas aimé les deux premiers et ils m’ont emmerdé en live. Je ne sais donc pas pourquoi j’ai écouté ce CD mais il est génial.

Suuns – Zeroes Qc

Un de mes premiers coups de coeur de la scene locale. Ils mélangent de l’électro et du rock, et pour une fois c’est très bien fait. J’adore la tension et le chant retenu sur “Up PAst the Nursery” ou la montée de “Arena”

Gonjasufi – A Sufi and a Killer

Plus besoin de le presenter je pense… peut-etre mon préféré de 2010. Je pense que tout le monde peut trouver son compte dans cet album.


Tame Impala – Inner Speaker

Assez psychedelique 60s. Un bon album pour triper grave sur de la ganja en manipulant des lazers.

Future Islands – In Evening Air

Chanteur génial qui passe du murmure au grognement a la Tom Waits sur des mélodies accrocheuses. Il ne m’en faut pas plus.


Avi Buffalo – Avi Buffalo

De la petite pop anglaise qui passe très bien. Ca me rappelle Sleepy Jackson pour ceux qui s’en souviennent. C’etait bien Sleepy Jackson

Former Ghosts – New Love

Meme commentaires que pour Zola Jesus. Oubliez tout et écoutez ce truc. Pas aussi bien que “Fleurs” l’année passée mais quasi. Et je pense qu’il est plus tordu que Xiu Xiu.

No Joy – Ghost Blonde

Autre découverte locale. Deux gonzesses qui chantent. plein de disto et de sons assez Stooges. ça pue le sexe.


Frog Eyes – Paul’s Tomb, a Triumph

Si vous ne l’avez pas encore écouté Froggy a sorti un putain d’album cette année, et m’a donné mon concert de l’année dans une salle avec 30 personnes il y a quelques mois (dont les gars de wolf parade). Les gens ne réalisent pas ce qu’ils ratent.

Gil Scott Heron – I’m New Here

J’ai decouvert ce gars tout betement par pitchfork il y a quelques mois, j’en avais jamais entendu parlé. Et bien il est vraiment super. Vieux bluesman/funkman qui se bat(tait) pour les droits des blacks dans les années 70.

Scout Niblett – The Calcination of Scout Niblett

Tout le monde la connait maintenant. J’hesite a dire que c’est son meilleur album. 2e meilleur concert de l’anne apres Froggy. IBD est un solide concurrent pour ma chanson preferee d’elle, j’adore la maniere dont elle dit “Whooole daaaaamn Shoow” et “Craack a smiiiiiile”.

The Walkmen – Lisbon

Je pense que je préfère “You & Me” mais c’est un putain de bon album aussi celui-ci. Concert fabuleux aussi.

Sam Amidon – I see the Sign

Tres bel album mi folk mi country tout calme pour s’endormir le soir. J’aime bcp les trucs que font Bedroom Communities en général (Nico Muhly, Ben Frost), mais je connais encore trop peu. Tout un label a découvrir…

Braids – Native Speaker

Et en exclusivité je vous livre une des premières bombes de 2011 (je sais c’est de la triche), straight from Montreal: quelque part entre Animal Collective et Karen O

MGMT – Congratulations

Bien meilleur album que leur 1er, tout en psychedelisme

Blood Red Shoes – Fire Like This

Le 1er album ne faisait pas honneur a leurs shows, celui ci est enregistre tres crûment et livre la marchandise

Broken Bells – Broken Bells

J’ai l’impression que tout ce que touche Danger Mouse se transforme en or en ce moment (Souvenez-vous de Dark Night of the Soul l’an passe). Il reussit meme a re-rendre le mec de Shins interessant.

Los Campesinos – Romance is Boring

Beau successeur de “We are Beautiful…”, j’aime beaucoup la direction qu’ils prennent. “The Sea is a Good Place to think about the Future” est la meilleure chose qu’ils aient enregistres.

Sufjan Stevens – Age of Adz

Si je n’avais pas déjà attribue mon album de l’année un peu plus haut a Gonjasufi, Sufjan l’aurait peut-etre pris. Il va me falloir du temps pour digerer cet album. Il envoie ballader tout se qui l’a fait connaitre pour le remplacer par des beats, de l’auto-tune et de la megalomanie. Impossible Soul est la meilleure chanson de l’année.